CHARTE DU PRATICIEN EN SANTÉ BIEN ÊTRE

 

 

 

 

1. Il ne peut et ne veut en aucun cas se substituer à un médecin et demander l'arrêt de tout traitement allopathique.

 

2. Il ne s'attache pas à faire "un diagnostic" au sens médical du terme mais un bilan général qui lui apporte les renseignements nécessaires pour envisager de prodiguer des soins naturels ainsi que des conseils d'hygiène de vie appropriés et personnalisés.

 

3. Il ne prend pas en charge les "troubles dits organiques" à l'origine des maladies, strictement réservé au médecin. Mais il a pour objectif de rétablir les déséquilibres liés à des troubles fonctionnels (stress, anxiété, sommeil, digestion difficile, fatigue, remise en forme du sportif...)

 

4. Ne pratique pas de massages thérapeutiques, réservés aux kinésithérapeutes (toutes manœuvres externes, mécaniques et manuelles exerçant une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe des tissus) mais des techniques manuelles.

 

5. N'effectue pas un travail de parole, ni d'analyse, réservé au psychologue mais utilise des techniques manuelles  permettant de libérer les tensions et d'accueillir le ressenti du patient. Dans un objectif de complémentarité avec le psychologue.

 

6. Le praticien n'utilise que des méthodes naturelles à l'exclusion de tout appareillage ou médicament.

 

7. Le praticien peut collaborer et communiquer avec tout autre thérapeute , dans une visée d'interdisciplinarité et de meilleure prise en charge du patient.

 

8. Le praticien s'engage à recevoir et prendre en charge le patient dans sa globalité, sans jugement et avec respect.

 

9. Le praticien s'engage à formuler des conseils, uniquement dans l'intérêt du patient. En outre, les traitements pratiqués le seront toujours avec l'accord du patient.

 

10. Comme tout professionnel de santé, il est tenu au secret professionnel.

 

Toutes les techniques proposées le sont dans un but préventif et d'accompagnement pour améliorer la qualité de vie des personnes. Techniques à caractère non sexuel et non thérapeutique.